Mieux comprendre le cycle pilaire

Le cycle pilaire a un rôle déterminant dans l’efficacité du traitement. En effet, c’est pendant la période de croissance du poil que la lumière pulsée est la plus efficace car c’est à ce moment précis que la racine du poil est fortement concentrée en mélanine. Cette mélanine est l’élément clé du fonctionnement du traitement, puisqu’elle absorbe la lumière qui se transforme instantanément en chaleur et supprime la racine du poil.

Il est aussi important de noter que certaines zones n’ont pas le même cycle de vie en terme de durée : en effet, les poils de la moustache ont une durée de vie d’environ 5 mois, alors que les poils de jambe ont une durée de vie de 18 à 24 mois environ.

L’âge et le sexe de l’individu influence également la durée du cycle pilaire. Tout est une question d’hormones.

Les poils se renouvellent continuellement, et leur cycle de vie passe par plusieurs phases :

  • la phase anagène : c’est la période de croissance du poil où la concentration en mélanine y est la plus élevée, et durant laquelle l’épilation est efficace. La mélanine y est particulièrement concentrée puisque c’est à cette période que la pigmentation du poil se détermine.

  • la phase catagène :c’est la période de repos cellulaire du poil qui arrête tout processus de croissance. C’est à ce moment là que le poil se détache de sa source nourricière pour arrêter son développement. Ainsi la mélanine est peu concentrée dans la racine.

  •  la phase télogène :c’est la période de fin de vie du poil qui laisse place à la pousse d’un nouveau poil. La mélanine y est inexistante. Le nouveau poil en phase anagène pousse petit à petit le poil en phase télogène puis finit par le faire tomber.

L'épilation définitive, quelle que soit la technique, lumière pulsée ou laser, ne fonctionne que sur les poils en phase anagène, la phase de croissance du poil.